Partager l'article sur :

Betteraves : Choisir le bon partenaire et la bonne méthode de récolte

Récolte des betteraves : Un savoir-faire qui ne s'improvise pas. Pourquoi ?

Parce que c'est la récolte qui va conditionner deux facteurs importants : 
  • La tare terre
  • La casse des betteraves
Mieux vaut privilégier un professionnel de l'arrachage, les ETA sont souvent les mieux équipées et les mieux formées pour réaliser ce type de chantier. Les entrepreneurs proposent un service clé en main avec des chauffeurs qualifiés et rigoureux. Ce sont eux qui trouverons le meilleur rapport propreté/casse en ajustant au mieux les réglages de leur machine, notamment le régime des turbines.

Arracheuse intégrale ou automotrice sans trémie ?

Deux familles se distinguent :
  • Les intégrales
  • Les automotrices
On observe une tendance à la hausse pour l'utilisation des intégrales car elles présentent de nombreux avantages :
  • Débardage plus simple et moins coûteux : On peut en général retirer un ensemble tracteur / benne, soit environ 60€ de moins par heure (tracteur + GNR + chauffeur)/
  • Meilleur débit de chantier : Une fois la parcelle détourée le débit de chantier est compris entre 1,5 et 2,5 ha/h
  • Tassement des sols : Les intégrales sont souvent équipées soit de chenilles soit de pneus larges avec télé-gonflage. De plus, les remorques n'ont pas besoin de suivre sans cesse l'arracheuse évitant ainsi un bon nombre de passages.
  • Sol extra-plat : La betterave est un excellent précédent à blé on peut facilement envisager un semis de blé en TCS derrière l'intégrale ce qui est plus difficile avec une récolte à l'automotrice.
Hormis le prix de la machine qui ne concerne pas directement l'agriculteur, l'intégrale offre beaucoup d'avantages, mis-à-part le manque de stabilité en dévers où l'automotrice tire son épingle du jeu, notamment dans les zones d'élevage.

Dans certains bassins de production, on peut penser à faire intervenir un prestataire proposant un chantier dissocié. Il se compose alors d'un tracteur équipé d'une effeuilleuse + scalpeurs + arracheuse. Les betteraves sont alors mises en rangs, il ne reste plus qu'à les ramasser avec la débardeuse. Cette technique ne manque pas d'arguments face à l'intégrale puisque le débit de chantier est très intéressant. Argument phare, on élimine 50% des passages grâce à cette technique, ce qui est fondamental contre le tassement des sols.

Pour trouver une ETA qualifiée dans le domaine de l'arrachage de betteraves, rendez-vous sur Linkinfarm.
Sélectionnez vos parcelles, le type de machine que vous souhaitez faire intervenir et obtenez des devis sur mesure de la part de nos prestataires partenaires.


Merci à la SNC QUAGHBEUR pour la photo de sa nouvelle arracheuse GRIMME REXOR 630
-